Votre accouchement

L'accouchement

Il peut durer plusieurs heures, en moyenne entre 7 et 14 heures, mais reste dépendant de certains facteurs : le bassin de la mère, l’engagement de la tête du bébé, la position lors de l’accouchement, la présentation du bébé, la grosseur du bébé. Pour les primipares (femmes qui accouchent de leur premier enfant), la durée du travail est plus longue, la progression et l’engagement du bébé sont plus lents. Par ailleurs, la situation psychologique de la mère au cours du travail peut également interférer dans la durée de l’accouchement.  

Avant votre installation en salle d’accouchement, vous pourrez commencer votre travail dans une des deux salles de pré-travail. Elles disposent d’une baignoire, pour se relaxer et de grands ballons permettant d’effectuer des exercices de mobilisation du bassin ; ceci dans le but d’aider les patientes à gérer au mieux leurs contractions. 

En salle d’accouchement, et selon votre projet de naissance, la sage-femme vous conseillera dans le choix des positions afin de faciliter la descente de votre bébé dans le bassin et gérer les douleurs liées aux contractions. 

La personne accompagnante a toute sa place dans cet événement par sa présence, son soutien,… Nous la ferons participer, si elle le souhaite, en coupant le cordon ombilical, par exemple.  

Selon le mode d’accouchement souhaité, le médecin – anesthésiste pourra intervenir pour installer la péridurale, le gynécologue-obstétricien est averti de votre entrée en « travail » et pourra intervenir pour avis ou en appui de la prise en charge des sages-femmes si une complication survenait.  

Après l’accouchement, vous serez surveillée au minimum 2 heures en salle de naissance (entre autre, surveillance des saignements maternels, adaptation de votre nouveau-né à son nouvel environnement) avant votre retour en chambre. 

Ce temps est propice à la rencontre avec votre enfant grâce au peau à peau et à la première tétée. Vous serez soutenue et conseillée par une auxiliaire de puériculture. 

Le peau à peau 

Le contact peau à peau aide votre enfant, à vivre en douceur la transition entre le ventre de sa mère et le monde extérieur. Ce contact vous aide aussi à faire connaissance avec votre nouveau-né.  

Le contact peau à peau reproduit certaines sensations que l’enfant percevait lorsqu’il était encore dans le ventre de sa maman. Il entend le battement du coeur de papa ou maman, il est au chaud, il est bercé comme il l’était par le liquide amniotique. Il se sent en sécurité. Il reconnaît votre voix si vous lui parlez doucement. Lorsqu’un enfant est positionné presque nu, sur le thorax dénudé d’un de ses parents, cela  lui procure des sensations agréables.  

À la suite de l’accouchement, si les conditions de surveillance de votre bébé et de vous même le permettent (selon l’activité du service) votre bébé sera placé, si vous le souhaitez, sur vous ou en contact avec votre partenaire et vous permettra de découvrir votre enfant. 

Si vous désirez allaiter, ce moment privilégié, permet dans le cas de la mère, d’initier l’allaitement maternel. 

Vous aurez avantage et plaisir à prendre votre nouveau-né dès que possible et aussi souvent que possible en contact peau à peau. Ce contact vous permettra d’établir une relation d’attachement précoce et significative avec votre bébé.

Accouchement avec ou sans péridurale ?

De nos jours, l’anesthésie péridurale est devenue une pratique courante avec très peu de contre-indications. Beaucoup de femmes la souhaitent afin de supprimer les douleurs liées à l’accouchement.  

En quoi consiste la péridurale ? 

C’est un acte médical réalisé, en début du travail,  par le médecin anesthésiste en salle de naissance, à la demande de la parturiente et sous indication du gynécologue-obstétricien. 

La technique consiste à introduire de manière stérile un cathéter dans l’espace péridurale (entre deux vertèbres dans le bas du dos autour de la dure-mère (d’où son nom « péri-durale »), qui sert d’enveloppe du système nerveux central. Rassurez-vous : l’anesthésiste ne vous piquera pas la moëlle épinière, mais la zone « inter-vertébrale. Pour cette manœuvre, vous êtes en général en position assise, un pansement maintient le cathéter en place pendant la durée de l’accouchement. Le médecin injecte un produit anesthésique en surveillant votre tension et votre rythme cardiaque.  

Les effets sont en général rapide : après la première injection, il faudra attendre environ 10 minutes pour en ressentir l'effet sur la douleur et la sensation de diminution de l’intensité des contractions. Selon la durée de l'accouchement, il faudra éventuellement renouveler les injections, qui seront alors totalement indolores puisque faites par le cathéter  

 L'utilisation de la péridurale permet une réduction de la fatigue maternelle, un meilleur contrôle des fonctions vitales et une récupération plus rapide après l'accouchement. 

Cependant accoucher sans péridurale est un souhait pour certaines et s’impose pour d’autres quand le travail est trop rapide ou quand la péridurale est contre-indiquée. Sans péridurale, les parturientes sont plus libres de leur mouvement,  peuvent déambuler, accoucher dans la position qu’elles préfèrent, ressentent pleinement les contractions et la progression et descente du nouveau-né.  

Les techniques d’accompagnement par l’équipe de sages-femmes  sont alors importantes ainsi que la préparation de la parturiente : technique de relaxation, d’autohypnose, de sophrologie peuvent être mises en œuvre. Il est donc indispensable d’être préparé par une sage-femme lors des cours de préparation. 

La maternité de la Clinique de Vitrolles dispose de deux salles de naissance « physiologiques » avec des tables d’accouchement et des systèmes de traction-suspension vous permettant de pratiquer des exercices d’étirement et d’essayer et d’adopter la position d’accouchement la plus favorable : 

La bonne position pour accoucher est celle où vous vous sentirez le plus à l’aise.  

  • Accouchement sur le côté : cette position aide les femmes à mieux pousser et permet une meilleure descente du bébé dans le bassin. 
  • Accoucher à quatre pattes : Verticalité et bénéfice de la pesanteur conjugués à l’ouverture du bassin grâce aux jambes bien écartées 
  • Accoucher accroupie (sur le tabouret) : la pesanteur facilite la descente du fœtus 
  • Position debout : utilisation de la gravité, liberté de mouvement 
  • Position allongée dite gynécologique : facilite et aide les interventions 

Quelque soit la technique, la position, le degré de médicalisation souhaité et adopté pendant votre accouchement, votre préparation et votre participation (ainsi que celle de votre accompagnant si vous le souhaitez) est importante ; c’est pourquoi nous vous recommandons de suivre les ateliers et cours de préparations proposés par les sages-femmes de  la Clinique de Vitrolles (y compris si vous envisagez d’avoir recours à une anesthésie péridurale).

L’accouchement dans l’eau

Depuis l’ouverture de la Clinique (en 1997 !), nous offrons à la Maternité de la Clinique de Vitrolles, la possibilité que votre bébé naisse dans l’eau. Nous disposons de baignoires de travail et d’une baignoire d’accouchement.  

La femme enceinte qui décide d’accoucher dans l’eau va être positionnée confortablement dans une grande baignoire  d’eau chaude à 37 degrés. L’eau chaude réduit le stress, permet la relaxation de la femme et par conséquent un accouchement plus rapide. La future mère peut se mobiliser et favoriser la progression du bébé vers la sortie. 

C’est un accouchement naturel, sans traitement médicamenteux pendant le travail. La récupération est souvent plus rapide et réduit les déchirures.

Avant de connaître un environnement radicalement nouveau, votre bébé connaîtra une adpatation à la vie aérienne tout en douceur. 

La maman et le bébé restent entourés d’une équipe médicale qui surveille le déroulement de la naissance en laissant la mère et l’enfant aller à leur rythme. L’enregistrement du rythme cardiaque foetal (monitoring) se fait par onde avec des capteurs étanches. 

 Il faut savoir que l’accouchement dans l’eau est incompatible avec la péridurale. Si un problème survient au cours du travail, ou si la péridurale est demandée par la maman, il suffit de sortir de l’eau et de s’installer sur la table d’accouchement qui est dans la même pièce.  

Néanmoins, l’accouchement dans l’eau ne peut être proposé que sous certaines conditions médicales (pas de pathologies durant la grossesse, ni d’accouchement prématuré, de présentation du bébé par le siège ou de grossesse multiple) 

SI vous avez un projet de naissance physiologique ou dans l’eau, avec des souhaits particuliers, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec une sage-femme de la clinique pour un entretien. 

L'accouchement par césarienne

La césarienne permet l'accouchement par une incision de l'abdomen et de l'utérus, lorsque les conditions, chez la mère ou chez l'enfant, ne sont pas favorables à un accouchement par les voies naturelles. La césarienne est une intervention courante dont le déroulement est simple dans la majorité des cas. 

C’est une intervention chirurgicale qui se fait dans une salle de bloc opératoire en accès direct avec le bloc obstétrical. le bloc opératoire est régi par des règles d'accès et d'asepsie très stricte. Cependant, sous certaines conditions, il peut être permis ayu futur papa d'être présent.

Durant la surveillance de la maman en salle de réveil (pendant 2 heures environ), votre bébé est ramené au bloc obstétrical où il sera surveillé par l’équipe de sages-femmes et d’auxiliaires de puériculture ; le papa participe à cette surveillance et peut faire le peau à peau avec son bébé. 

La césarienne se déroule le plus souvent sous péridurale ou rachi anesthésie. Les accouchements par césarienne représentent moins de 20% des naissances.

L'accueil et les soins du nouveau-né

Une auxiliaire de puériculture et une sage-femme réalisent les premiers soins au bébé dès la salle de naissance : 

  • Aspiration des mucosités et sécrétions du nez et de la bouche à l’aide d’une petite sonde, si nécessaire
  • Désinfection des yeux (collyre antiseptique) pour éviter les infections
  • Pesée, prise de la température, mesure du périmètre crânien
  • Goutte de médicament antihémorragique (la vitamine K est la plus courante) 
  • Détermination du score d’Apgar : grille d’évaluation de la vitalité du bébé. Au cours
de cet examen, certains critères sont étudiés tels que le rythme cardiaque, le tonus musculaire, la couleur (peau, lèvres, mains), les réflexes, la respiration.
La consultation pédiatrique a lieu dans la journée, le jour de l’accouchement, et permet un examen approfondi du bébé : examen de tous les orifices (fosses nasales, oreilles, anus,...), examen général de tous les organes, dépistage précoce de certaines maladies.
La mesure de la taille du bébé s’effectue à J+1. Un dépistage auditif est réalisé le deuxième jour de vie du bébé. 

Tout en image

Vue chambre prestige
Salle de naissance
Bébé - Sage femme
Maman et bébé
Clinique
Entrée clinique
Entrée clinique
Terrasse
Salle self service maternité
Vue chambre prestige
31 juillet 2018
Bienvenue au
petit Tino
né à 16h01
18 juillet 2018
Bienvenue au
petit tata
né à 10h
16 juillet 2018
Bienvenue à la
petite Margot
née à 21h20
08 juillet 2018
Bienvenue à la
petite Ivy
née à 15h49
19 mai 2018
Bienvenue à la
petite Souheyla
née à 3h22
13 mai 2018
Bienvenue au
petit Edin
né à 12h17
09 mai 2018
Bienvenue à la
petite Ela liva
née à 7.22
01 mai 2018
Bienvenue au
petit Maël
né à 23h33

Infos pratiques

Accueil / Secrétariat

L'accueil se trouve au rez de chaussée du bâtiment maternité.
Il est ouvert :
Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00.
Le samedi de 9h00 à 12h00.

Nous contacter

Maternité de Vitrolles - La Tuilière 2, Rue Bel air, 13127 Vitrolles
Tél : 04 42 46 26 26

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales